Produits touristiques

Chemin de Compostelle

Le tombeau de l’apôtre Saint-Jacques en est la destination, mais les étapes qui jalonnent Huesca donnent au pèlerin une chaleureuse bienvenue et de belles occasions de découvrir l’art roman.

C’est souvent pour se retrouver avec soi-même que l’on entreprend le Chemin de Compostelle, une route traditionnelle qui pénètre à Huesca depuis la France par les Pyrénées. Toutes les variantes qui sillonnent la province offre au pèlerin de splendides vues et paysages.
Unie au Chemin de Santiago, la Route des «Espéculas» rappelle au visiteur le rituel du pèlerin. À son arrivée dans un hospice jacobéen ou un sanctuaire, on lui remettait une médaille de plomb frappée d’un symbole qui l’identifierait comme pèlerin une fois parvenu à Saint-Jacques. Huesca s’est efforcée de signaliser cette route, qui se confond avec l’itinéraire du Chemin de Compostelle.

LE CHEMIN DE COMPOSTELLE
Entreprendre et terminer le Chemin de Compostelle n’est pas qu’une pénitence dont on s’absout à l’arrivée au tombeau de l’apôtre. C’est un voyage magique, sur le plan intérieur et extérieur, au cours duquel les vestiges du passé font de cette route un itinéraire historique et artistique. C’est dans la province de Huesca que pénètre le fameux Chemin Français qui se divise en plusieurs variantes grâce auxquelles on peut atteindre Saint-Jacques depuis n’importe quel endroit.
Le Chemin Français passe par le port de Somport et discourt entre des restes d’art roman, de châteaux médiévaux et de chaussées romaines comme à Candanchú, Canfranc, Villanúa, Castiello de Jaca et Jaca. De là, le chemin se poursuit par Santa Cilia de Jaca, le Canal de Berdún, Arrés, Mianos, Artieda et Ruesta.
Une autre route parmi les plus prisées arrive à Huesca depuis le sanctuaire de Montserrat en Catalogne. Après être passé par Tamarite, Monzón, Berbegal, Tierz, Huesca, Bolea, Loarre et la Station de Santa María de la Peña, il arrive au Monastère de San Juan de la Peña pour relier ensuite Santa Cilia de Jaca par Santa Cruz de la Serós. Là encore, l’art roman caractérise la route.

ROUTE DES “ESPÉCULAS”
Les “espéculas”, ces médailles frappées d’un symbole, étaient remises aux pèlerins et témoignent elles aussi de l’amplitude du réseau des chemins qui se ralliaient à celui de Saint-Jacques. Elles évoquent ainsi les lieux que les pèlerins traversaient entre les XIIème et XVIIème siècles: Secastilla, l’ermitage de Nuestra Señora de Salas, à Huesca; la cathédrale de Roda à Isábena; le monastère d’El Pueyo de Barbastro; l’ermitage de Santa María de la Peña à Anié; ou celui de San Martín de la Val d'Onsera, dans la montagne de Guara.

Diputación Provincial de Huesca Huesca Pirineos Hautes Pyrénées Hautes Pyrénées Poctefa FEDER Hautes Pyrénées Tourisme Ennvironement